Isolation écologique | Eco Watt France

panneau solaire

Eco watt France a sélectionné un matériau performant et durable adapté à vos besoins

La ouate de cellulose se constitue de papiers recyclés et de sel de Bore.

C’est un produit 100 % écologique et sans risque pour la santé.

Le sel de Bore, pur et naturel, agit comme répulsif contre les rongeurs

Hydrosoluble et incolore, le Sel de Bore permet une protection préventive, fongicide, insecticide et anti-bleu selon la norme DIN 68800.

Il est particulièrement recommandé pour les bois de charpente et d’ossature même si leur taux d’humidité est supérieur à 20%.

Performance

Les performances thermiques et acoustiques sont remarquables, grâce à son excellent déphasage (le déphasage, c’est le temps mis par la chaleur à traverser l’isolant) de 10h à 12 h pour la ouate de cellulose contre 2 h pour la laine de roche.Classée M1 (1), la ouate de cellulose est extrêmement résistante au feu. Lorsque le sel de Bore entre en contact avec une source vive de chaleur, il dégage des molécules d’eau et ce phénomène empêche automatiquement la propagation du feu.

Une étude sur la résistance au feu, réalisée par un organisme accrédité, a démontré que des panneaux constitués de ouate de cellulose ont résisté pendant plus de 71 h à des températures de l’ordre de 1 000°C.

La face des panneaux est restée à une température de 17°C pendant toute la durée du test.

La ouate de cellulose est résistante aux attaques biologiques et fongicides et n’est donc pas attaquée par la vermine et les rongeurs, ce qui la rend très économique et lui assure une durée de vie très élevée.

(1) Le classement M

En France, il existe un classement, composé de 6 catégories, qui définit la réaction au feu des matériaux :
M0 « incombustibles »
M1 « non inflammables »
M2 « difficilement inflammables »
M3 « moyennement inflammables »
M4 « facilement inflammables »
M5 « très facilement inflammables »
Un matériau est classé M0 s’il répond aux conditions suivantes :
– pas d’inflammation effective à l’essai par rayonnement ou bien il répond aux condition du classement M1 au brûleur électrique ;
– son pouvoir calorifique supérieur (PCS) est inférieur ou égal à 2,5 MJ/kg (600Kcal/kg).

isolation

Pose

La ouate de cellulose est posée exclusivement par des professionnels et répond aux exigences d’une installation labellisée .

Elle peut être :
SOUFFLEE: la ouate de cellulose est soufflée à sec, fournissant un remplissage intégral, ne laissant aucun interstice par lequel l’air chaud pourrait s’échapper,
INJECTEE: la ouate de cellulose est injectée sous pression pour remplir entièrement le vide dans les cavités enfermées, y compris les vides de toiture en pente,
PROJETEE: la ouate de cellulose est projetée à l’état humide.

Réglementation

– Procédé soufflage en combles perdus : Avis technique n°20/06-97,
– Procédés injection en cloisons et projection : Avis technique n°20/06-98,
– Agrément technique européen : 04/0080,
– Conductivité thermique : 0,035,
(quelques valeurs : béton : 1,40 – brique : 0,80 – laine de verre : 0,040 – laine de roche : 0,040),
– Résistance thermique (pour une épaisseur de 100 mm) en pose insufflée : 2,32 m²k/w),
– Densité : 24 kg/m3,
– Résistance au feu : classée M1 – Avis C.S.T.B.,
(Centre Scientifique et Technique Bâtiment)
– Perméabilité à la vapeur d’eau (le matériau respire, pas de condensation),
– IMPUTRESCIBLE,
– Excellente performances acoustiques,
– Grande résistance au tassement.

Comparatif des performances de la ouate de Cellulose et de la laine de verre

Des panneaux de laine de verre de 10 cm posés en 1982 n’assurent plus une isolation très efficace (tassement, défauts d’étanchéité à l’air, humidité dans l’isolant, dégradations par les rongeurs,…).
De plus, la faible densité de cet isolant ne permet plus un confort d’été optimal.

Pour améliorer l’efficacité de l’isolation des combles, la solution retenue est de retirer la laine de verre et de la remplacer par de la ouate de cellulose en prenant soin de traiter l’étanchéité à l’air et la diffusion de la vapeur d’eau.